Le pont Chaban-Delmas se lève au passage de l’Hermione, depuis la rive droite.© Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel – Adrienne Barroche, 2018

Bouton-Achat-Numéro
Bouton-Abonner

Avec plus de 20 000 km de cours d’eau de plus ou moins grande importance, le réseau hydrographique de la Nouvelle-Aquitaine est dense et diversifié. Pouvoir les franchir facilement a donc depuis toujours été une problématique majeure sur tous ces territoires. Tout spécialement dans les très nombreuses villes qui se sont développées depuis l’antiquité de part et d’autre d’un fleuve ou d’une rivière.

Faciliter les transports de marchandises, et donc permettre le développement économique, ou bien assurer la jonction entre les quartiers d’une cité à cheval sur deux rives : les ponts constituent des ouvrages d’art indispensables. Témoins du génie constructif de l’être humain, ils sont autant de marques patrimoniales fortement inscrites dans le paysage. Chacun raconte des histoires que ce dossier ambitionne de vous faire découvrir.

À découvrir également dans cette édition, la toute nouvelle rubrique consacrée à la gastronomie avec le portrait d’un jeune chef de cuisine récemment étoilé au Michelin : Guillaume Veyssière, patron des Sources de Fontbelle à Angoulême.

Le retour du printemps incite naturellement aux balades en tous genres. Dans les Deux-Sèvres, pourquoi ne pas partir en direction de Melle à la découverte de l’Arboretum, une ancienne ligne de chemin de fer transformée en espace naturel classé Jardin Remarquable ? La ville de Limoges recèle bien des richesses et celles des collections du Musée des Beaux-Arts méritent bien qu’on s’y attarde. Sur le territoire du Grand Poitiers, la diversité du patrimoine a également de quoi intéresser tous les passionnés d’histoire et de vieilles pierres. À Saintes, en Charente-Maritime, petit détour par les profondeurs où les archéologues n’en ont pas fini d’interroger les secrets des aqueducs romains. Enfin, à l’occasion du 300e anniversaire de la publication des Lettes persanes, pourquoi ne pas en profiter pour visiter le château de La Brède, lieu de naissance de Montesquieu et où le célèbre philosophe passa une grande partie de sa vie ?

Autant de découvertes que nous vous souhaitons agréables dans un printemps plus que jamais synonyme de renouveau. Du moins est-on en droit de l’espérer !

Philippe Arramy

Directeur de la rédaction